RBC
Mobile RBC

RBC Dominion valeurs mobilières

GRATUIT – Dans Google Play OBTENIR – Dans l’App Store

Installer

Avantages des placements dans les REER

Avantages des placements dans les REER

Préférez-vous établir les directives générales de gestion de vos actifs de placement tout en recevant les conseils actifs d'un professionnel de confiance ? Êtes-vous à l'aise avec l'idée de déléguer des décisions courantes à des gestionnaires de placement de calibre international ? Si vous avez répondu oui, la meilleure solution pour vous serait de recourir aux services d'un conseiller en placement.

Que sous-entend une relation de conseil :


Économies d'impôt

Les cotisations à un REER sont déductibles du revenu imposable à l'intérieur des limites établies. À la fin de l'année au cours de laquelle vous versez une cotisation à un REER, vous pouvez décider de déduire la cotisation de votre revenu imposable. Cette déduction réduit le montant du revenu imposable et donc l'impôt exigible. L'économie d'impôt réelle dépend de votre taux marginal d'imposition.

Le tableau ci-dessous décrit le montant de l'économie d'impôt et le coût après impôt d'une cotisation de 1 000 $, selon divers taux marginaux d'imposition.

Taux d’imposition
marginal
Économie
d’impôt
Coût après
impôt
25 % $250 $750
40 % $400 $600
45 % $450 $550

Capitalisation avec report d'impôt

Le principal avantage des REER est la capitalisation avec report d'impôt du revenu gagné dans le cadre du régime. L'expression « avec report d'impôt » désigne le fait que tout le revenu gagné dans un REER s'accumule à l'abri de l'impôt jusqu'à ce qu'il soit retiré.

Si vous avez 10 000 $ à investir et que vous avez le choix de verser ou non une cotisation à un REER, examinez le tableau ci-dessous qui montre la différence entre investir dans un REER ou à l'extérieur d'un REER (impôt reporté ou à payer). N'oubliez pas que si vous investissez dans un REER, vous économiserez 4 000 $ d'impôt (en supposant un taux d'imposition de 40 %). Ainsi, une cotisation de 10 000 $ à un REER se compare à un placement de 6 000 $ à l'extérieur du REER, en supposant que les économies d'impôt sont réinvesties.

Comme vous le voyez dans le tableau, la cotisation au REER est plus avantageuse, mais jusqu'à quel point ?

Pour calculer l'avantage associé au REER, il faut convertir la valeur dans le REER en valeur après impôt. Aux fins de la comparaison, supposons que vous retirez les 21 589 $ accumulés au bout de dix ans et que vous payez 40 % d'impôt sur ce revenu. Dans l'éventualité peu probable où le REER serait fermé au cours de la 10e année, vous auriez néanmoins 3 364 $ de plus en ayant investi dans le REER. Le fait de laisser les fonds dans le REER après la 10e année sera encore plus avantageux pour vous.


Fractionnement du revenu

En adoptant une stratégie de partage du revenu entre conjoints, il est possible de réaliser une importante économie d'impôt. L'une des méthodes les plus simples et pourtant efficaces de fractionnement du revenu entre conjoints consiste à cotiser à un REER de conjoint. Cette stratégie vise à permettre aux deux conjoints de toucher des revenus de retraite similaires, qui seront imposés à des taux similaires à la retraite.

Réglementée par :